Journée du poème à porter

La Journée du poème à porter célèbre la poésie de manière participative. Elle se tient à chaque année le dernier jeudi du mois d’avril. Prochaine édition : 27 avril 2023.

La sixième édition de la Journée du poème à porter se déroule le 28 avril 2022. Visitez poemeaporter.com.

La Journée du poème à porter est un événement auquel toutes et tous peuvent participer en partageant leur amour de la poésie. Pour cette adaptation francophone de Poem in Your Pocket Day, La poésie partout propose une sélection de textes de poètes du Québec, du Canada francophone et des Premières Nations.

Individus, institutions et organismes sont invités à partager la poésie à cette occasion. Toutes les initiatives sont permises pour souligner l’évènement : distribution de poèmes, exposition poétique, mise en valeur de livres de poésie, ateliers d’écriture, activités en ligne, etc. Tout le monde peut porter un poème, sans le dire à personne, ou bien en utilisant le mot-clic #poèmeàporter.

Pour la sixième édition de la Journée du poème à porter, le 28 avril 2022, nous partageons les textes inédits de 10 poètes : Anick Arsenault, Marie-Ève Comtois, Denise Desautels, Valérie Forgues, Flavia Garcia, Marcela Huerta, Andrée Levesque Sioui, Camille Readman Prud’homme, Alasdair Rees et Charles Sagalane.

illustration : Marie-Douce St-Jacques

Voici quelques idées pour disséminer la poésie :

Choisissez le poème que vous préférez, puis…

  • Imprimez-le ou retranscrivez-le pour le porter ou le partager
  • Glissez-le dans votre poche, votre porte-feuille, votre sacoche
  • Offrez-le à un proche (par courriel, texto ou par la poste)
  • Affichez-le chez vous, à votre fenêtre ou votre balcon
  • Accrochez-le sur votre vélo, votre sac, vos vêtements

À partir de votre ordinateur ou de votre téléphone :

  • Envoyez un poème à vos collègues ou à votre famille
  • Ajoutez-le à la fin de vos courriels ou à votre messagerie
  • Faites-en votre photographie de profil ou de couverture
  • Partagez-le sur les réseaux sociaux (#poèmeàporter)

Vous voulez faire une activité en famille ou au travail?

  • Récitez un poème au début d’une réunion d’équipe
  • Lisez les poèmes à voix haute à tour de rôle et discutez-en
  • Inspirez-vous-en pour faire un bricolage ou un dessin
  • Discutez de vos impressions générales ou de votre texte préféré

Vous voulez faire (seul ou en groupe) un exercice d’écriture?

  • Vous pouvez continuer un poème ou lui répondre par un texte
  • Écrivez un texte à partir du premier ou du dernier vers d’un poème
  • Remplacez les noms, les pronoms, les verbes ou les adjectifs d’un texte
  • Écrivez à partir d’une liste de ce que l’on peut porter (sur soi, en soi, avec soi)
  • Utilisez des synonymes de « porter » : contenir, déployer, revêtir, trimbaler…
  • Décrivez les souvenirs associés à vos vêtements ou « habillez » vos émotions 

Vous avez d’autres idées? Mettez-les en pratique. Cet événement appartient à ceux et celles qui y participent.


Éditions précédentes

illustration : Marie-Douce St-Jacques

Cinquième édition, 29 avril 2021, avec des poèmes inédits de M. K. Blais, Andréane Frenette-Vallières, Christian Girard, Symon Henry, Lorrie Jean-Louis, Tania Langlais, Shayne Michael, Greg Santos, Émilie Turmel et Louise Warren, ainsi que des extraits traduits en anglais, espagnol, portugais, atikamekw, wolastoqey (malécite) et kanien’kéha (mohawk).


illustration : Hélène Matte

Quatrième édition, 30 avril 2020, avec les textes (en français, anglais et wendat) de 20 poètes : Martine Audet, Vanessa Bell, Éloïse Demers Pinard, Anne-Marie Desmeules, Frédéric Dumont, Sébastien Émond, Jonas Fortier, Marie-Andrée Gill, Mimi Haddam, Benoit Jutras, Annie Lafleur, Tess Liem, Louis-Karl Picard-Sioui, Maude Pilon, Jonathan Roy, Rodney Saint-Éloi, Emmanuel Simard, Mathieu Simoneau, Véronique Sylvain et François Turcot. Ces poèmes tirés de leurs recueils parus dans la dernière année et sont accompagnés de traductions en anglais, français, espagnol, créole haïtien, abénaki, inuktitut et wolastoqey (malécite).


illustration : Hélène Matte

16 commentaires

Répondre à gloireandrel Annuler la réponse.